(témoignage écrit en 2016 Tribunal Administratif de Besançon)

Monsieur le Président

 

Je vous remercie de bien vouloir me permettre de m’exprimer !

En cet instant et avant d’évoquer ma propre histoire, j’ai une pensée particulière pour toutes les victimes des attentats et actes de barbarie qui ont frappé notre Pays récemment !

Mon Père s’est engagé à l’âge de 18 ans pour combattre l’ennemi au service de la Patrie et affecté en Allemagne jusqu’au 8 mai 1945.

Il est de retour en France à cette date ou il sert sa Patrie, puis il rejoint l’Indochine le 6 décembre 1945 et est dirigé ensuite sur le Tonkin.

9 mois plus tard, il doit se battre contre la tuberculose pour survivre et est rapatrié sur Saigon.

Il s’ensuit de longues périodes d’hospitalisation, 2 mois à Saigon,9 mois à Marseille et enfin à Dijon ou il est dirigé, plus près de sa famille par train sanitaire.

La maladie vaincra et il décédera à son domicile le 22 juillet 1956, laissant ma Mère seule avec 5 enfants.

Certes, elle percevra une modeste pension de veuve de guerre, succédant à la pension d’invalidité, attribuée par arrêté ministériel, pour maladie contractée en service par preuve d’origine!

Cette pension lui étant accordée de 1952 à 1956 !

Nul ne peut contester à mes yeux que pour servir sa Patrie au sein de conflits mondiaux, mon Père a perdu la vie en contractant cette tuberculose aggravée !

JE SUIS UN ORPHELIN, JE SUIS UN PUPILLE DE LA NATION !

Je connais la douleur de la perte d’un être cher, gravée à jamais en moi !

J’ai voulu honorer sa Mémoire en demandant à nouveau la transcription de la mention « Mort pour la France » sur son état civil, démarche refusée à ma Mère en 1959 !

La réponse de l’ONAC de CAEN est sans appel !

La pension de votre Père a été accordée par présomption de maladie, ce qui contredit l’arrêté ministériel d’attribution de pension officiel !!!

Est-ce que ses  faits d’armes ne méritent donc pas les honneurs de la Patrie reconnaissante ????????

Comble de l’ironie, son nom est gravé dans le marbre du Monument aux Morts de Besançon !!!! Un Maire a donc bien eu un papier officiel attestant cette mort pour la Patrie !

Plaise au tribunal de prendre en compte cette injustice, entachant son honneur à mes yeux !!!!!

Je suis fier de l’honorer en portant le drapeau de l’ASSOCIATION NATIONALE DES PUPILLES DE LA NATION ORPHELINS DE GUERRE OU DU DEVOIR , le 8 juin date de commémoration devant cette stèle

Je vous remercie de m’avoir écouté.

 

Ce témoignage a été lu par Michel AUBRY, actuel porte drapeau de la délégation ANPNOGD DOUBS lors de la séance  au tribunal administratif de Besançon en 2016!, tribunal qui a conclu au rejet de la demande d’indemnisation!

Quant à la reconnaissance de la “mention Mort pour la France” malgré de nombreuses démarches, nous n’avons pu aboutir!!!!

Christiane DORMOIS Présidente ANPNOGD DOUBS

18 juillet 2018