Pupille un jour, pupille toujours? Pupille tout au long de la vie?

 

C’est sans doute ce que Georges Clémenceau voulait en créant le  le statut de pupilles en 1917!

Et voici que pour célébrer avec faste le centième anniversaire de la Grande guerre, nos camarades d’infortune sont invités à se faire connaître auprès des services de l’Etat, afin de leur rendre honneur, eux ou leurs descendants!

Se reconnaîtront ils ces valeureux orphelins, enfants assistés, pupilles de l’Assistance qui furent plus d’un million victimes des suites de cette première guerre mondiale!  ces enfants, orphelins de guerre, fils de mutilés et d’invalides!

Ils ont été adoptés symboliquement par la Nation, cette Nation qui lance un appel aujourd’hui en leur faveur!

Ils n’ont donc pas bénéficié d’une assistance tout au long de leur vie?

Après 21 ans ils ont disparu des “effectifs” des registres ou ils ont été répertoriés, la Nation s’obligeant à leur apporter une protection morale et matérielle!

Si nombreux qu’ils représentaient 1,8 pour cent de la population en 1929.!!!

Seront ils nombreux à répondre à cet appel et à honorer de leur présence les cérémonies mémorielles, eux ou leurs descendants!

Notre Association a fourni une étude s’appuyant sur des bases fiables , plusieurs fois proposée à nos Elus, qui disait que sur les 4500 adhérents que nous étions fin 2016, nous comptions dans nos rangs une centaine de ces derniers.

Nous sommes les Pupilles, les Orphelins, parfois les descendants de ces valeureux compagnons d’infortune, tous victimes des conflits mondiaux  qui ont suivi cette Grande Guerre!

Nous demandons reconnaissance et réparation morale et matérielle de la “spoliation” de nos enfances brisées!

 Mais hélas, la Nation ne sait pas combien nous sommes.

Alors gageons que lors des cérémonies célébrant le 75 ème anniversaire de la libération de nombreuses villes de notre Pays, nous bénéficierons du même appel dans les médias!

 

Christiane Dormois  au nom des Pupilles et Orphelins de la délégation ANPNOGD DOUBS