Message transféré ——–

Sujet : Re : La lettre d’informations sur les Pupilles de La Nation et les Orphelins de Guerre N°39 du 19 janvier 2019
Date : Sun, 20 Jan 2019 11:12:27 +0100 (CET)
De : have-a-dream@laposte.net
Pour : pupille orphelin <pupille.orphelin@gmail.com>

 

Merveilleuse publication que cette lettre d’information.

Merci à ses auteurs et à celles et ceux qui la font vivre par leurs très intéressants écrits qui alimentent ma culture mémorielle.

Jean-Marie Ligier, Président de l’Amicale à la Mémoire du Groupe de Résistants “Guy Mocquet”

 

 

> Message du 20/01/19 12:13
> De : “Christiane Dormois” <christianedormois878@gmail.com>
> A : pupille.orphelin@gmail.com

> Objet : Re: Re : La lettre d’informations sur les Pupilles de La Nation et les Orphelins de Guerre N°39 du 19 janvier 2019

>

A vous,

J’ai beaucoup d’émotion à lire le commentaire de Jean Marie Ligier, fils de résistant, et dont le Père et l’Oncle ont vécu l’horreur et la fierté de voir 16 de leurs camarades qui devant le peloton d’exécution, à la citadelle de Besançon, ont fait face sans bandeau et en chantant la Marseillaise durant leur transfert de la prison de Besançon à la Citadelle!

Cette amicale à la Mémoire du groupe de résistants “Guy Mocquet” perpétue leur souvenir, mais au delà témoigne inlassablement de ce que fut cet  engagement de jeunes hommes dans la résistance, adolescents pourrions nous dire, car le Père de Jean Marie ne fera pas partie de ces fusillés du fait de son très jeune âge!

Ce Président est à nos côtés et j’en veux pour preuve le soutien apporté lors de la première réunion de FNAPOG dans le Doubs, ce 18 janvier!

Il a dit combien notre droit à réparation était un juste combat!

Il s’est exprimé devant nos camarades, dans la petite salle de Mairie de Mazerolles le Salin, mise à notre disposition par le Maire de ce village  lieu symbolique pour notre première réunion!

Mais il s’est exprimé aussi devant l’un des Vice Président National de l’Association Nationale à laquelle nous appartenions auparavant, témoignant de l’éthique et de la valeur de l’engagement dont nous faisons preuve.

A ses côtés, aux côtés du Président Départemental du Souvenir Français JC Rebière qui n’avait pu être présent, mais avait remis son pouvoir, puisqu’il est un des nôtres, nous nous engageons dans ce “Devoir de Mémoire” qui nous tient tant à cœur!

Christiane Dormois

Au nom de tous les Pupilles et Orphelins de Guerre du Doubs