La dépouille du général Gudin est précieusement gardée et conservée à Moscou en attendant son rapatriement (image d’illustration du 23 juin).

Alors que la France rechignait à récupérer la dépouille du général Gudin mort en Russie en 1812 et à célébrer le retour de celle-ci, la ministre des Anciens combattants lui rendra finalement hommage le 13 juillet.

Selon une information du Figaro et de France Télévisions le 8 juillet, le général français Gudin, mort en 1812 lors d’une bataille à Smolensk aura bien droit à son hommage le 13 juillet, par la ministre des Anciens combattants Geneviève Darrieussecq.

Il s’agit d’un retournement de situation, alors que la France s’était montré mutique quant au rapatriement de la dépouille selon le président de l’association Paris Napoléon 2021, Christian Bourdeille, contacté par le quotidien : «Le gouvernement russe avait envoyé une lettre à la France en février, sans réponse. Nous avons donc décidé de rapatrier le corps à titre privé, en liaison avec la famille. Jusqu’à mardi [6 juillet], nous n’avions pas de nouvelles, mais le silence a été rompu et l’Elysée a changé de portage.»

                  Selon Le Figaro, le militaire pourra retrouver la France à travers un voyage dans un A320, financé par l’oligarque russe Andrey Kozystin.

D’après Le Parisien début juillet, le président Emmanuel Macron aurait refusé de financer le rapatriement, craignant notamment de devoir s’afficher avec un proche du parti de Marine Le Pen, Pierre Malinowski, impliqué dans le rapatriement de cette dépouille et décrit par le journal comme «un ancien assistant parlementaire de Jean-Marie Le Pen, proche de Vladimir Poutine». Alors qu’Emmanuel Macron avait toutefois envisagé fin 2019 un hommage aux Invalides aux côtés de Vladimir Poutine, Le Figaro précise que diverses raisons, diplomatiques et sanitaires, ont été invoquées pour ne pas réaliser cette opération.

Finalement, le 13 juillet la France officialisera une cérémonie. Si elle devrait se faire sans Emmanuel Macron, elle clora possiblement une polémique de près de deux ans. Le Figaro ajoute que l’organisation d’un événement aux Invalides serait tout compte fait non exclue…

La classe politique est restée assez silencieuse pour l’instant sur le sujet mais la sénatrice des Français de l’étranger Joëlle Garriaud-Maylam (Les Républicains), présidente d’honneur de l’association Paris-Napoléon 2021 s’est dite réjouie «de la décision de rendre hommage au Général Gudin »

« Pdte d’honneur de l’association « Paris-#Napoléon 2021 » je me réjouis de la décision🇫🇷de rendre hommage au Général Gudin, avec l’accueil de sa dépouille le 13 juillet au Bourget par les autorités militaires, et son inhumation aux Invalides le 2 décembre— Joëlle Garriaud-Maylam (@senateurJGM) July 8, 2021″

C’est lors de fouilles menées par des archéologues français et russes à Smolensk, à environ 400 kilomètres de Moscou, que la dépouille du général Charles Etienne Gudin a été découverte en juillet 2019. Mort de ses blessures le 22 août 1812 à Smolensk, après la bataille de Valoutina Gora, le divisionnaire de Napoléon a été officiellement identifié grâce à des prélèvements ADN réalisés sur les restes de son frère, Pierre César Gudin, lui aussi général d’Empire et enterré en France.

Bretagne. Sa peinture au premier rang de l’hommage parisien au général Gudin

 

                Hyacinthe de Keranrouë devant l’obiit du Général Guding, qu’il a peint et qui sera présenté à Paris, mardi le 13 juillet 2021. Ouest-France

​Dans son atelier, à Morlaix (Finistère), ​Hyacinthe de Keranrouë finalise un « obiit » (armoiries funéraires). Il sera utilisé pour la cérémonie d’hommage au général Gudin, proche de Napoléon, mardi 13 juillet 2021, à Paris.

Le cadre de hêtre foncé épouse parfaitement les formes de la peinture en losange. pas n’importe laquelle: c’est un obiit -littérallement « je suis mort » en latin- soit les armoiries funéraires du général napoléonien, Charles-Etienne Gudin. Une oeuvre signée du Morlaisien Hyacinthe de Keranrouë. Ce peintre de blason habitué des familles royales est sur le coup depuis neuf mois.  » Je l’emmène pour la cérémonie d’hommage qui a lieu au Bourget, mardi 13 juillet 2021. »