FNAPOG solidarité

Pour nos sœurs et frères

secours et assistance

Accord entre l’ ONAC-VG et la FNAPOG

Sensibilisée par le soutien de 250 élus environ qui nous accompagnent dans notre recherche de Reconnaissance, par l’examen d’une proposition de loi actuellement étudiée par le Sénat et qui vise à obtenir un recensement de tous les Pupilles et Orphelins de guerre, la Direction Générale de l’ONAC-VG, en la personne de Madame Peaucelle-Delelis, assistée par Madame Double a accordé un entretien à notre Présidente Anne CHALONS et à notre Trésorier et Webmaster Henri Paturel.

Ce fut l’occasion de féliciter Madame Peaucelle-Delelis pour sa récente nomination et de lui présenter notre Fédération, ses objectifs, ses actions, son combat, le rayonnement de cette dernière grâce à nos sites Internet et nos comptes Facebook et Twitter  dont la lettre hebdomadaire est lue par 2 000 personnes environ, sites multipliant témoignages, faits historiques, courriers officiels, Devoir de Mémoire.

Dans cet échange constructif et convivial, constat est fait de lacunes primordiales nous concernant :

Sommes-nous tous connus par les services de l’ONAC-VG, qui sommes-nous ?

Des enfants « perdus », alors qu’adoptés par la Nation, Orphelins de guerre, enfants de Morts pour la France, combien sommes-nous ?

Connaissons-nous tous les droits et aides que nous confèrent ce statut de notre Enfance à notre Mort ?

Droits et Aides qui ne peuvent être accordés que si nous sommes des ressortissants de l’ONAC-VG!!

Devons-nous être “comptabilisés par voie de presse” à l’occasion de certains événements, alors que la Nation a le devoir d’accompagner ses enfants qu’elle a adoptés parce que le Père ou la Mère ont donné leur vie pour la FRANCE?

Comment l’ETAT peut-il élaborer un budget prévisionnel chaque année sans savoir le nombre de ressortissants de ce Service (l’ONAC-VG),

Et nous, savons-nous tous si notre situation d’Orphelins de Guerre, de Pupilles de la Nation est bien pris en compte ?

Ces lacunes, ce constat est acté par les deux parties et c’est ainsi que se noue un

 

Accord entre la FNAPOG et l’ONAC-VG

 

Une MISE A JOUR de notre situation en utilisant le formulaire mis à disposition par l’ONACVG sur son site internet!

(Pour visualiser la procédure-cliquez ici)

Chers Amis, chers Adhérents, c’est la juste RECONNAISSANCE DE VOTRE STATUT par une simple question adressée au Service de votre département:

Suis-je inscrit à l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre ONAC-VG?

Cette démarche est primordiale, nécessaire, indispensable que vous possédiez ou non une carte le mentionnant.

Ceci permettra de prendre en compte vos éventuels changements d’adresse.

Mais surtout, cela permettra une estimation au plus juste constituant une base de données fiable!

Connaissons-nous tous les droits et aides que nous confèrent ce statut de notre Enfance, à notre Mort?

Droits et Aides qui ne peuvent être accordés que si nous sommes des ressortissants de l’ONAC-VG!!

L’ère numérique effraie parfois! Ayez recours à vos enfants, votre Famille, des voisins et éventuellement posez la question par simple courrier.

Faites-vous aider par les Associations, nos Délégations FNAPOG sont à votre disposition.

Il en va de notre avenir, nous vous aiderons à obtenir vos droits, nous ne voulons pas être des Enfants Perdus, pas plus que des Oubliés de l’histoire.

 

Anne Chalons

Présidente Nationale FNAPOG
Officier de la Légion d’Honneur

Anne Chalons, Henri Paturel et Madame Peaucelle-Delelis

A la recherche des Enfants “perdus” de la Nation

Nous ne pouvons pas continuer comme ça :

  • oubliés
  • exclus
  • méconnus
  • lésés

Au nom de tous nos Morts j’en appelle à la mobilisation de tous les français pour aider le pauvre Pupille de la Nation et l’infortuné Orphelin de Guerre.

Le système est ainsi fait que si nous ne sommes pas inscrits à l’ONAC-VG et que si nous ne faisons pas de requête, il ne se passe rien.

C’est la raison pour laquelle, on estime à plus de 80% les Pupilles de la Nation et Orphelins de Guerre qui n’ont jamais perçu les aides auxquelles ils peuvent avoir droit.

Les tuteurs de ces enfants n’ont jamais rien fait, souvent par méconnaissance.

Aujourd’hui on nous dit : “Vous ne vous êtes pas manifesté  avant nos 21 ans, vous ne connaissez pas vos droits” cette phrase revient à demander à des enfants de s’inscrire eux-mêmes à l’école maternelle.

L’accord  que nous avons avec l’ONAC-VG permet de vérifier la situation de chaque Pupille de la Nation ou Orphelin de Guerre.

Nous lançons une campagne de communication pour la mise à jour de la situation de tous les Pupilles de la Nation et des Orphelins de Guerre
Voir la méthode en cliquant ici

Nous avons besoin de vous pour toucher le plus grand nombre de nos frères et sœurs dont la moyenne d’âge approche les 80 ans.

Aussi si vous connaissez des Pupilles de la Nation ou des Orphelins de Guerre, prévenez-les, si besoin est, remplissez pour eux le formulaire.

Sinon, faîtes circuler cette information.

En cas de doute, contactez la FNAPOG (secretariat@fnapog.fr)

Soyez comme notre devise nationale “Fraternels”, c’est un geste totalement gratuit et solidaire pour des personnes qui en perdant leur père ou leur mère  parfois les deux, pour notre liberté, ont subi un traumatisme ineffaçable dont une des conséquences est la perte de 2 ans d’espérance de vie.

 

Je compte sur vous

Merci 

 

Anne Chalons

Présidente Nationale FNAPOG

Officier de la Légion d’Honneur

 

Contactez-nous

Fédération Autonome Nationale des Pupilles de la Nation
Orphelins de Guerre de tous les conflits
FNAPOG

2 Allée des Raisins
11160 – Caunes-Minervois

04 68 78 08 06

secretariat@fnapog.fr

Laissez-nous un message