Sélectionner une page

Courrier de la Présidente Nationale à tous les sénateurs

Madame la Sénatrice, Monsieur le Sénateur,

 

Depuis 15 ans, je fais appel à vous  comme Sénatrice, Sénateur, représentant les Grands Electeurs, en ma qualité de Présidente Nationale de la Fédération Nationale Autonome des Pupilles de la Nation et des Orphelins de Guerre, pour vous demander d’intervenir, pour que cesse l’injustice qui nous frappe.

 

Même si vous nous avez déclaré votre soutien à plusieurs reprises, et parfois intervenez, nos camarades s’étonnent de  constater le silence de leurs élus ou voient que les bons sentiments exprimés ne suffisent pas.

Les pupilles de la nation orphelins de guerre dont le père ou la mère, parfois les deux, reconnus « Morts pour la France », ont besoin d’une forte implication pour que la reconnaissance, prévue dans le droit à réparation qui leur est dû depuis 1916, et qui n’est pas appliqué, sauf pour certains d’entre eux.(décrets 2000-657 et 2004 -751 des 13 et 27 juillet ) le soit aussi pour eux et leur garantisse une reconnaissance, à la hauteur de la douleur réveillée par cette inacceptable injustice .

 

Quand on meurt pour la France, et que l’enfant est pupille de la nation, tout devrait être dit, or pour justifier la barbarie nazie on a évoqué la notion de martyrs. Pour les attentats, ce sont des victimes innocentes qui sont aussi qualifiées de martyrs … !!!

Nos pères sont à la fois MARTYRS et HÉROS puisqu’ils ont accompli un acte positif individuel pour leur pays.

Depuis 15 ans nous souhaitons une reconnaissance équitable, déconnectée des décrets (2000 et 2004).

Nous avons fait des propositions valables et indolores pour l’État (la parution d’un texte sur les bénéficiaires de la Française des jeux). Nous demandons un recensement, pour balayer le fallacieux prétexte financier de 2 milliards annoncé par la secrétaire d’Etat.

A UN MOMENT DONNÉ IL FAUT QUE L’ON SOIT ÉCOUTÉ. L’Argent encore et  toujours l’argent…!     Nous souhaiterions savoir comment sont utilisées les sommes récupérées suite à la disparition exponentielle des veuves de guerres, des anciens combattants et des orphelins les plus âgés (nous avons en moyenne 80 ans) et les 22,5 millions non utilisés au budget des anciens combattants….

Nous voulons que ces crédits soient affectés à la reconnaissance de l’État et par de là les enfants.

Il ne nous est pas possible, sauf à nous renier, de ne pas demander la reconnaissance et la réparation de notre douleur. 

Vous avez, par votre mandat, l’occasion, sur la base d’une lettre circonstanciée d’être à l’origine d’une énième question écrite, ou d’une PPL., de demander un examen sous forme de question orale, vous pouvez aussi rejoindre des actions communes comme celle d’un groupe de sénateurs de Franche-Comté, lesquels nous accompagnent. Ces derniers mois, le sénateur LONGEOT a multiplié ses interventions et courriers au Président de la République afin que nous obtenions cette reconnaissance, et avec  les sénateurs PERRIN et RAISON nous pensons voir se concrétiser notre demande de recensement.

 

Vous pouvez et vous devez faire plier la citadelle technocratique du pouvoir. C’est votre mandat pour que les devoirs d’égalité et de justice prévus par l’art 2 de la constitution soient appliqués.

Prouvez à nos concitoyens, que le sénat est à l’écoute de la population et qu’il saura faire aboutir cette  juste revendication.

 

Madame la Sénatrice, Monsieur le Sénateur, soyez assurés de ma parfaite considération.

Anne CHALONS

Siège social de la Fédération Nationale Autonome Pupilles de la Nation Orphelins de Guerre
2, Allée des Raisins – 11160 – CAUNES MINERVOIS (Aude)
Siret : 844 615 658 000 1 Siren : 844 615 658
Tél : 04 68 78 08 06 – 06 83 65 11 27
secretariat@fnapog.fr    www.fnapog.fr

 Téléchargez le courrier au format PDF – Cliquez

Aller au contenu principal